Un patrimoine historique

La Saône est le berceau nourricier de Lyon et des communes qu’elle traverse.

D’abord organisée autour de la colline de Fourvière, dans le quartier de Vaise et sur l’île Barbe, la ville s’est en effet progressivement étendue jusqu’aux rives de la Saône pour profiter des nombreuses possibilités offertes par la rivière (point d’eau, pêche, transport…)

 

 

L’agglomération s’est ensuite construite avec la rivière. C’est pourquoi la Saône est encore très présente dans l’identité lyonnaise aujourd’hui.

Le Pont du Change, premier pont construit à Lyon en 1070, traverse la Saône au niveau du quartier Saint-Paul.

La Saône est alors déjà utilisée comme une voie de navigation et de transport de marchandises. Différents ports, dont les noms perdurent – port Neuville, port du Temple, Saint-Antoine, port Gillet… – jalonnaient la Saône.

Des « plates » et « bêcheuses » transportaient les notables d’une rive à l’autre, tandis que les lavandières se retrouvaient aux différents bateaux-lavoirs.

L’octroi était perçu en amont du fort Saint-Jean, ce qui a permis le développement du quartier Gillet.

 

La Saône fut aussi le théâtre de grandes fêtes populaires, dont la fête des Merveilles, événement moitié profane et moitié chrétien.

Cette longue procession partait de l’île Barbe pour rejoindre le Pont au du Change. Elle était l’occasion de voir défiler la bourgeoise et le clergé dans de grandes embarcations parées de banderoles. La fête se terminait par le sacrifice d’un taureau sur le pont du change vers l’arche des merveilles. Les habitants des rives venaient ensuite se partager l’animal lors d’un grand festin clôturant les festivités.

 

De cette histoire liée à la Saône et à ses habitants passés, reste un patrimoine architectural et culturel important, mais méconnu.

C’est précisément ce patrimoine que le projet Rives de Saône entend révéler.

Aujourd’hui, ces lieux oubliés sont étroits et peu praticables.

Ils seront demain une agréable promenade, au cœur de paysages urbains et naturels exceptionnels des bords de Saône. Une promenade qui permettra de découvrir les monuments religieux (églises, cathédrale, abbatiale) et industriels (carrière, cimenterie, usines Rhodia) qui jalonnent le parcours.