Le Pavillon, Didier Fiuza Faustino

La maison du projet, implantée sur le parking Saint-Antoine dans le 2ème arrondissement de Lyon, est conçue par « l’archi-artiste » Didier Fiuza Faustino et le Grand Lyon.
Doté de portes d’accès monumentales, recouvert de plaques en aluminium perforé, le bâtiment unit les trois formes emblématiques de l’histoire de l’architecture : le toit à double pente, la voûte et le toit terrasse.L’entrée principale s’effectue par la voûte. Le cœur même de cette maison, à l’intersection de ces trois formes complexes, forme un espace d’accueil très lumineux.
A l’intérieur, un environnement riche et travaillé privilégie le bois, dont sont constitués sols, murs, charpente et toiture.
Depuis l’extérieur, les formes épurées de la  maison sont  un objet de curiosité pour le passant. Deux des « bras » viendront chercher le visiteur sur l’espace public (le pont Maréchal-Juin et l’esplanade Saint-Antoine).

 « À chaque bras, un scénario propre, une expérience nouvelle de l’espace pour le spectateur :
– Sous la voûte, le volume s’élargit jusqu’au cœur translucide et crée une perspective accentuée vers le centre du bâtiment.
– Sous le toit terrasse, le sol se dénivelle en paliers et rend l’espace plus dynamique. Il peut se transformer en salle de projection accessible pour les personnes handicapées par le palier haut.
– Sous le toit à double pente, le bras s’ouvre sur l’extérieur. Il s’amplifie et offre un grand espace propice à l’installation des expositions
L’apparence pleine de l’édifice du premier niveau contraste avec la transparence du rez-de-chaussée. Depuis les alentours, ce volume semble être en suspension et attire le regard. Une membrane textile translucide prend place au point d’intersection des trois formes. »