Les girouettes à crues, Erik Samakh

Une expérience enchanteresse, un appel au silence et au recueillement, à l’effacement devant les charmes de la nature.

Sur la berge du Chemin nature, Erik Samakh a installé des Girouettes à crues, blocs de pierre placés sur un axe mobile en inox, pivotant au gré du courant et des crues de la rivière. Induisant un rapport participatif à l’œuvre, les promeneurs s’amusent à en changer l’orientation et sont invités à s’en servir pour s’asseoir, pique-niquer ou pêcher.

« Je me définis aujourd’hui comme un chasseur-cueilleur. La nature est quelque chose qui est intrinsèque à mon travail, quelque chose de beaucoup plus naturel que l’actuelle écologie, qui est davantage politique. Mon rapport à la nature est plus primitif. J’utilise les nouvelles technologies car je considère qu’il faut les adapter à la nature. J’ai choisi d’implanter des lucioles artificielles sur le site du Chemin nature pour plusieurs raisons mais notamment parce que dans la nature, les lucioles sont aujourd’hui en voie de s’éteindre. Symboliquement, cette disparition des lucioles est importante et me touche. »