Souvenir du monde inversé, Le Gentil Garçon

Un appel à l’imaginaire individuel et collectif, une expérience ludique conçue pour rassembler tous les publics

A Fontaines-sur-Saône, un arbre à poissons éolienne dont les branches supportent des poissons faisant office de girouettes… L’idée de ces poissons dans l’arbre est venue à l’artiste à la pensée de la rivière en crue et de sa manière, après la débâcle et au delà de la catastrophe, de poétiser le paysage et de l’inverser. Cet arbre en métal de près de huit mètres de haut apparaît comme une sorte de mobile, dont les branches portent des poissons qui tournent au gré du vent.

« J’avais en tête […] le film Big Fish de Tim Burton, où est développé un véritable onirisme de la rivière. Ce qui m’intéresse c’est la capacité à rester curieux et étonné face au monde. C’est là une capacité très forte chez les enfants […] malheureusement cette curiosité tend à s’émousser avec l’âge. […] Mais quand on y regarde de plus près […] le merveilleux est autour de nous, en nous. »