Le Pavillon

 

Le Pavillon est un lieu d’information et de médiation dédié aux visiteurs, dont la programmation est régulièrement renouvelée. Implanté temporairement sur le parking Saint-Antoine en plein cœur de la Presqu’île de Lyon, il est la première oeuvre d’art du projet Rives de Saône a avoir été installé le long de la rivière.

 

83 4000 visiteurs accueillis depuis Juin 2012

79 000  visiteurs individuels // 4 400 visiteurs en groupes

 

 

Info pratiques


Notre équipe vous accueille :

  • Horaires d’hiver – de novembre à mars : les mercredi de 14h à 18h // les samedi et dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h.
  • Horaires d’été – d’avril à octobre : les mercredi de 15h à 19h // les samedi et dimanche de 10h à 13h et de 15h à 19h.

Angle pont Maréchal Juin et quai Saint-Antoine – 69002 Lyon
Entrée libre et gratuite
Contact : lepavillon@grandlyon.com

 

Accès

Métro : Ligne A – arrêt Cordeliers
Bus : Lignes C3 – C13 – C14 (arrêt Cordeliers) // Lignes 27 – S1 (arrêt Tupin) // Lignes 31 – 40 (arrêt Albon)
Vélo’V : Stations Quai Saint-Antoine – Place Regaud – Saint-Jean Rue de la Baleine

 

Un véritable objet artistique

 

 

Le Pavillon est une œuvre d’art inédite et unique qui fait parti intégrante du River Movie, programme artistique du projet d’aménagement des Rives de Saône. Ainsi, le Pavillon se veut l’incarnation de la démarche qui guide l’ensemble du projet Rives de Saône : une rencontre privilégiée et inédite entre l’art, l’architecture et l’environnement urbain.

Objet urbain inédit à l’identité forte, le Pavillon a été conçu par l’architecte et artiste Didier Fiuza Faustino et Aurélie Le Bruchec, architecte DPLG du Grand Lyon.

 

Didier Fiuza Faustino à propos du Pavillon :
« À chaque bras, un scénario propre, une expérience nouvelle de l’espace pour le spectateur :
– Sous la voûte, le volume s’élargit jusqu’au cœur translucide et crée une perspective accentuée vers le centre du bâtiment.
– Sous le toit terrasse, le sol se dénivelle en paliers et rend l’espace plus dynamique. Il peut se transformer en salle de projection accessible pour les personnes handicapées par le palier haut.
– Sous le toit à double pente, le bras s’ouvre sur l’extérieur. Il s’amplifie et offre un grand espace propice à l’installation des expositions
L’apparence pleine de l’édifice du premier niveau contraste avec la transparence du rez-de-chaussée. Depuis les alentours, ce volume semble être en suspension et attire le regard. Une membrane textile translucide prend place au point d’intersection des trois formes. »